Artistes

Les Ramoneurs de Menhirs

Ramoneurs_Affiche_Tan-Ar-Bobl« Les Ramoneurs » à Pleurs ! Qui l’eût cru ? Les fans du coin n’en reviennent toujours pas. Pour les admirateurs, pas besoin de faire un dessin… Mais pour les autres, c’est autre chose, entre curiosité, questionnement ou indifférence. Alors, c’est qui « Les Ramoneurs » ?

Les Ramoneurs de Menhirs, c’est d’abord une bonne dose de Bretagne, entre tradition et modernité d’un côté, mélange de militantisme et d’esprit contestataire de l’autre !

Ensuite, c’est un cocktail musical survolté, emprunt de rythmes celtiques, de rock déjanté et de sonorité punk. Rajoutez des chants traditionnels partisans. Soupoudrez le tout de danses bretonnes à faire friser un champenois incrédule, et vous avez déjà une bonne image de ces musiciens venus de l’ouest. En résumé, leurs concerts offrent une transe musicale chaleureuse.

La révolution commencera pas la danse !

Le groupe est né en 2006 de la rencontre explosive de Loran Béru (guitares et boîte à rythmes), des sonneurs de bombarde et binioù Richard Bévillon et Eric Gorce et du chanteur Maurice Jouanno, alias Momo, qui a aujourd’hui laissé sa voix à Gwenael Kere.

Les Ramoneurs de Menhirs, c’est aussi un certain héritage, incarné par Loran, ancienne figure mythique du Bérurier Noir (« Les Béru »), groupe phare de la scène punk et alternative des années 1980. Il n’en faut pas plus pour voir « Les Ramoneurs » se positionner comme les héritiers d’un esprit d’insoumission, et les défenseurs d’une révolution culturelle et inter-générationnelle.

Des militants

Les Ramoneurs, c’est aussi et surtout de l’engagement militant. Ils soutiennent, concerts après concerts, les causes qui leur sont chères, toujours dans l’esprit festif et solidaire qui les caractérisent. Et les fronts sont nombreux : protection de la nature, solidarité, défense des territoires et des minorités, soutien aux altermondialistes et aux opprimés, etc.

Ils peuvent passer pour des enragés aux yeux de certains, mais pour d’autres, ils sont les portes-paroles d’une société plus juste, plus équilibrée, et surtout respectueuse de la Terre et des habitants qui l’habitent. Un monde positif plein d’espoir.

Tan ar Bobl, nouvel album 

Leurs armes sont les mots. Leurs munitions, des albums gravés dans la roche de leurs menhirs : en 2007, Dañs An Diaoul (littéralement La Danse du Diable), en 2010 Amzer An Dispac’h (Le Temps de La Révolte) et en 2014, Tan ar Bobl (Le Feu du Peuple). Ce dernier titre dénoncent l’anéantissement des cultures minoritaires par le capitalisme et s’adresse aux indignés et à la résistance des peuples face à l’oppression de l’ordre mondial…

Les Ramoneurs de Menhirs, ce sont déjà plus de 800 concerts sur les terres françaises et européennes (Belgique, Suisse, Ecosse, Allemagne, Pays-Bas, Cantabrie, etc.). Sans compter leur première tournée outre-Atlantique, au Québec.

Le 23 mai, « Les Ramoneurs » seront à Pleurs !

(Photographie en Une, Bob Nicol, Tous droits réservés)

 

Catégories :Artistes

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s